Vinaigre blanc : le test !

Vinaigre blanc zéro déchet

Le vinaigre blanc : un produit miracle !

J’entendais parler du vinaigre blanc… Avant. J’entendais qu’on pouvait faire ci et ça. Et moi, je me disais que oui, ça devait être pas mal, mais certainement pas aussi bien que les “Monsieur Propre et compagnie”. Oui, car pourquoi tant de gens se feraient berner par toute sorte de produits, chers, qui sentent bon, toxiques, avec plein de trucs et de machins dedans. Oui, avant je pensais qu’un produit efficace devait être un peu toxique, pour enlever les tâches, il faut bien ça, non ?1/4 Litre d’eauMais je me gourais… Complètement ! La première fois que je me suis aperçue de l’efficacité du vinaigre blanc, c’est lorsque je m’en suis servie comme nettoyant multi-usage :

  • 4 cuillères à soupe de vinaigre blanc

On verse le tout dans un ancien pistolet nettoyant, et hop ! Le tour est joué. Un pschit par ci, un pschit par là, ça dégraisse, ça nettoie, et l’odeur du vinaigre, promit, ça s’en va aussi vite que c’est venu.

Quand je me suis lancée dans le “zéro déchet”, j’ai trouvé une recette de produit vaisselle, avec tout plein d’ingrédients bio et que j’avais chez moi. Le problème c’est qu’à chaque fois que je me retrouvais en panne, il fallait en refaire vite fait bien fait. Mais je n’avais pas toujours le temps à l’instant T pour ça. Donc, à présent, j’utilise la recette citée plus haut que je mets dans un “pousse-pousse”, quelques gouttes d’huiles essentielles de citron en plus, et le tour est joué !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment fabriquer ses propres bougies ?

Le vinaigre blanc me sers aussi :

  • comme liquide de rinçage pour le lave-vaisselle
  • comme désinfectant pour le linge
  • comme nettoyant pour les carreaux et vitres.

Alors qu’on ne vienne plus me faire croire qu’il me faut le “nouveau produit net plus ultra dernier cri” pour nettoyer ma maison !

D’autres utilisations du vinaigre blanc sont disponible ici

Laura Bégot

Je suis Laura Bégot, je vis en Bretagne et plus précisément dans le Finistère. J’ai 35 ans, mon conjoint aussi, mes enfants ont 13 ans, 6 ans et 2 ans. En 2015, j’ai pris la décision de supprimer les déchets de la famille. Je ne suis pas particulièrement écolo, mais j’ai toujours été sensible au sort de notre planète et de nos descendants. Cependant, je pestais après tous ces gouvernements qui n’en n’ont rien à faire, qui restent les bras croisés à attendre que l’on continue un peu plus à s’auto-détruire. Le monde entier est concerné mais rien n’est fait. J’ai compris récemment que s’il l’on veut que le monde change, il faut commencer par être le changement que l’on veut voir. J’ai compris que l’on peut agir. N’ayons pas peur de sortir du cadre. Au contraire, sortons du cadre et construisons une nouvelle façon de vivre.

Une pensée sur “Vinaigre blanc : le test !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :