En route vers le « no-poo »

No-poo

« J’ai décidé d’arrêter de me laver les cheveux. »

Quand j’ai annoncé ma décision à mon chéri, il a sauté au plafond, m’imaginant déjà avec des dreadlocks. Je précise que non, je n’ai pas décidé de changer de look à ce point. J’en ai juste assez de me laver les cheveux. Ça prend du temps et il faut recommencer tous les 2 jours. Et le deuxième jour, c’est  déjà pas mal poisseux… Beurk !

Depuis 2 mois, je me lave les cheveux avec du savon d’Alep. J’en parle ici : « J’ai testé : le savon d’Alep ». J’ai supprimé comme ça les produits toxiques avec une mousse surfaite et qui finie par gratter le crâne. J’en suis très satisfaite. Seulement, mes cheveux regraissent tout aussi vite qu’avant. Puis, j’ai entendu parler du « No-poo » (=Pas de shampoing). Je vous explique ici la technique, puis je vous détaille mon expérience.

La technique du no-poo

  1. Espacer les shampooings. Utilisez des shampoings secs ça aide beaucoup. Le premier de mes shampooings secs a été l’argile verte. Je n’avais que ça sous la main à ce moment là. C’est vrai que ça nettoie. Mais je me suis retrouvée avec des cheveux très secs et du « voluume », beaucoup de « voluume ». J’ai finalement acheté de la fécule de maïs. C’est beaucoup mieux, mais mes racines sont un peu blanches du coup. Je brosse beaucoup pour atténuer cet effet.
  2. Se brosser les cheveux tous les matins, et le soir si on veut. On brosse, on brosse, dans tous les sens, tête à l’endroit, tête à l’envers, sur les côtés… Ça étale le sébum, et les cheveux paraissent vraiment moins gras ensuite. Surtout, laver sa brosse tous les jours : un peu de bicarbonate, on frotte, on rince et on laisse sécher.
  3. Lorsqu’on a réussi à espacer ses shampoings à 1 par semaine, on utilise la recette du « no-poo ». Soit, un mélange de bicarbonate et d’eau pour laver. On frotte, on frotte partout, les racines surtout. Ensuite, on rince à l’eau. Puis, on verse doucement sur ses cheveux, un mélange vinaigre de cidre ou de pomme + eau. Ensuite on patiente 3 minutes et on rince.
  4. Lorsqu’on est psychologiquement prêt, on reste un mois sans rien. Quand je dis rien, c’est rien. Sans shampoing, sans bicarbonate, rien ! A la rigueur quelques shampoings secs pour aider à tenir. Cette étape permettra de réussir à espacer vraiment le lavage des cheveux et de passer à l’étape suivante.
  5. Une fois par mois environ, on se lave les cheveux avec la recette du « no-poo », et au bout d’un moment on utilise que de l’eau. Et tous les jours, on se brosse les cheveux.

On est jeudi, mon dernier shampoing était samedi. J’ai utilisé un shampoing sec ce matin et mardi matin. Je pense réussir à tenir comme ça jusqu’à samedi. Là, j’utiliserai pour la première fois la recette de « no-poo ». Ensuite, ce sera reparti pour une nouvelle semaine. Je vous tiendrai au courant de ma progression au fil du temps.

Et vous, quelles sont vos motivations pour arrêter le shampoing ? Avez-vous réussi ? 

Mise à jour samedi 23 mai 2015 : Aujourd’hui, j’ai testé la recette du « no-poo ». 2 càs de bicarbonate de soude dans de l’eau, rinçage à l’eau, suivi de 2 càs de vinaigre de cidre dans un peu d’eau et 3 gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang. J’ai adoré la sensation de ces produits sur mes cheveux. Rendez-vous dans une semaine…

Mise à jour dimanche 31 mai 2015 : Mercredi j’ai lavé mes cheveux au savon d’Alep. Il était plus que temps. Puis aujourd’hui je les ai lavé avec la recette du « no-poo ». Il était temps mais c’était pas non plus trop la cata ! Je trouve que le brossage est hyper important, c’est une façon de nettoyer les cheveux également. Il est préférable d’utiliser une brosse à poils de sanglier ou de ce genre là. Mais il vaut mieux éviter les brosses démêlantes qui ont des pics très espacés. C’est beaucoup moins efficace. En tout cas, j’arrive de plus en plus à espacer les shampoings, on continue dans cette voie et on se donne rendez-vous dans une semaine…

Mise à jour vendredi 19 juin 2015 : lundi, j’ai lavé mes cheveux au savon d’Alep et aujourd’hui aussi. J’ai décidé d’attendre un peu avant de retenter la recette du no-poo. Je trouve moins compliquer d’espacer les shampoings avec le savon d’Alep. Je retenterai le no-poo lorsque j’arriverai à espacer les shampoings d’au-moins une semaine.

Mise à jour mardi 31 août 2015 : Je suis restée 1 mois sans me laver les cheveux. Pour m’aider j’ai fait quelques shampoings secs. Le résultat n’est pas très concluant. J’ai utilisé la recette de no-poo pour me laver les cheveux mais ensuite, mes cheveux étaient collés et ternes. Je pense que le bicarbonate utilisé n’était pas assez fin. 2 jours plus tard, je me suis lavé les cheveux au savon d’Alep…

3 réflexions sur “En route vers le « no-poo »

  1. Lorsque j’ai commencé y’a 1 an et demi, mon but était d’évincer tout le chimique de ma vie !
    Ouaip, carrement ^^
    Et j’ai commencé par le shampoing.

    Le piege a éviter (et dans lequel je suis tombée ! ) c’est d’utiliser trop de produits assechant. BDS, rhassoul, shamp.sec plusieurs jours successif, ca asseche les longueurs et ca peut aussi étouffer le cuir chevelu.

    Donc bien penser a compenser avec des soins naturels hydratant ou nourrissant !

    Si ca t’interesse, je te laisse le lien de mon bilan, où j’ai tenté de synthétiser mon parcours, et j’y donne quelques astuces / recettes.

    http://eclectikgirl.wordpress.com/2015/05/04/un-an-et-demi-sans-shampooing-le-bilan-no-poo/

    J’ai espacé a 1 no poo par semaine (masque hydratant lavant).
    Les water only fonctionnent meme plutot bien (depuis que j’ai les cheveux courts ^^) !
    Je pourrais espacer encore davantage ( a J+15 ils sont encore bien) , mais j’aime bien me faire des masques de temps en temps ^^

    j’espere en tout cas que tu parviendras a espacer et à trouver une routine qui te convient !

    1. Merci beaucoup de partager ton expérience. C’est très enrichissant. Tant qu’on est pas passé par là on imagine pas les difficultés qu’on peut rencontrer. Du coup, je note ton conseil concernant les produits asséchants. J’ai lu quelque part que le bicarbonate de soude c’était une fois par semaine maximum. J’espère pouvoir arriver au même résultat que toi. Félicitation en tout cas d’y être parvenue !

Laisser un commentaire