[défi] Mon journal zéro déchet : semaine 4

Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)
  • 31
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    32
    Partages

Voici à nouveau mon journal hebdomadaire de la semaine passée. Si vous n’avez pas entendu parlé de mon défi, je vous invite à en prendre connaissance : [Défi] Mon journal hebdomadaire de mes réussites et mes échecs zéro déchet.

Lundi

Cette semaine, en ouvrant ma boîte aux lettres, je reçois un courrier de l’UNICEF, avec leur fameux « cadeau » à l’intérieur… Ce n’est pas la première fois que je reçois ce cadeau en particulier. Il s’agit d’un crayon et de cartes postales. Si vous avez lu le livre « Influence et manipulation », vous connaissez la règle de réciprocité et vous savez pourquoi ils envoient un cadeau…

Cadeau gratuit UNICEF Objectif zéro déchet

En même temps que j’écris ces lignes, j’ouvre le courrier, il y a un fascicule à l’intérieur, puis au dos, il est écrit comment les contacter. Je les contacte d’abord sur Facebook, mais sans résultat, puis via la FAQ du site internet. Pour les contacter à ce sujet, il est écrit, sur leur FAQ, de les appeler ou de leur envoyer un courrier… postal. Sans commentaire… Je vois qu’ils font tout pour que ce soit bien compliqué.

Pour résumer, vous donnez une fois un don à l’UNICEF et régulièrement, ils vous envoient un cadeau. Et comme ils font ça pour tout le monde, vous imaginez le nombre de crayons qui sont envoyés ! Et comme ce n’est pas la première fois que je reçois ce crayon, j’ai pu le tester. Et devinez quoi ? Il ne marche pas… Une autre fois, ils ont envoyé un jeton de caddie, idem. Il ne rentre dans aucun caddie… 

Ce jour-là, j’ai aussi eu un commentaire pas très sympa sur Facebook. Je sais bien qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et que tout le monde ne peut pas être d’accord avec tout ce que j’écris, mais quand même ! Il y a une vraie personne derrière ce blog, non, ce n’est pas un robot qui écrit…

Commentaire page facebook Objectif zéro déchet

Mardi

Ce jour-là, j’ai eu un rendez-vous avec un orthoptiste pour contrôler ma vue et celle de ma fille. J’ai donc eu une ordonnance pour ma fille. Et me concernant, ma vue n’a quasiment pas bougé. Et quand nous irons chez l’opticien, nous lui donnerons nos anciennes lunettes, car ils les récupèrent pour les donner à une association. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  [défi] Mon journal zéro déchet : semaine 5

Mercredi

Ce jour-là, j’ai eu rendez-vous à l’hôpital. En me voyant, la secrétaire m’a donné un masque jetable en me disant qu’à l’hôpital, les masques jetables sont obligatoires. Je lui ai répondu que le masque que je portais était de catégorie 1, mais elle m’a dit que même si elle me croyait, étant donné qu’elle ne pouvait pas vérifier, il fallait que je porte un masque jetable.

Masque jetable objectif zéro déchet

Je n’ai bien sûr pas contesté, ça n’aurait de toute façon rien changé, mais tout de même, je trouve ça vraiment scandaleux, quand je pense à tous les déchets que cela génère sous prétexte qu’on ne veut pas faire confiance aux gens

Bref, j’avais rendez-vous avec ma sage-femme gynéco pour des examens habituels, et puis j’en ai profité pour lui parler de la ligature des trompes. C’est une méthode contraceptive définitive. Il n’y a plus d’âge minimum pour la pratiquer mais ça se passe en plusieurs étapes. Tout d’abord, il faut prendre un rendez-vous d’informations avec le gynéco qui fera l’intervention. Ensuite, il y a un délai de 4 mois de réflexion. Elle m’a aussi parlé de la vasectomie qui est une intervention bien plus légère, mais qui nécessite un suivi régulier et en plus, la ligature des trompes protège contre le cancer des ovaires.

Jeudi

J’ai reçu un message d’un de mes lecteurs qui trouve que j’envoie trop de mails et que ce n’est pas bon pour la planète. Alors, j’en profite pour vous dire, qu’en ce moment, je participe à un défi entre blogueurs où je dois publier un article par jour pendant 30 jours. Donc, il est vrai que dernièrement j’ai envoyé plus de mails que d’habitude à mes lecteurs. J’ai décidé finalement, de ne plus envoyer de mail systématiquement, je vais plutôt les étaler sur le temps, et les envoyer comme avant le mardi et jeudi matin. Et j’en profite pour vous dire qu’une fois que vous avez lu et traité un mail, il faut le supprimer !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 5R du zéro déchet : tout savoir

Le midi mon mari est parti acheter des sandwichs à la boulangerie avec des cookies et tout ça avec un sac en tissu. 

Vendredi 

Mon mari est parti récupérer notre panier de légumes et de fruits. On les commande avant le mardi minuit, et ils sont livrés dans un commerce le vendredi après-midi. On ramène les cageots d’une semaine sur l’autre. On a eu des topinambours, des blettes, des champignons, des pommes de terre, des carottes, des poireaux, du persil et de la salade. Et pour les fruits : des pommes, des poires et des bananes.

Samedi et dimanche

Je suis allée récupérer mes courses Vrac’n roll. En même temps, j’en ai profité pour ramener mes anciens colis Vrac’n roll. Voici le seul déchet présent avec les colis. Il s’agit des antivols. 

J’ai également fait quelques petites courses supplémentaires. Comme j’allais dormir chez une copine le soir, j’ai acheté un plat tout prêt pour mon mari et mes enfants. J’ai pris ce qu’ils m’ont demandé : des lasagnes et du hachis parmentier de canard. Ça ne me plaît pas, car en plus d’être emballé dans du plastique, c’est mis dans de l’aluminium. Et l’aluminium est extrait à partir de la bauxite qui est une ressource épuisable. En plus de cela, il augmente les risques de développer la maladie d’Alzheimer. Pour la prochaine fois, j’essaierai de voir s’ils n’ont pas ce genre de plat, mais sans emballages, chez mon boucher. Ils acceptent les contenants des clients, et font d’ailleurs partie de l’association locale Zéro Déchet Nord Finistère.  

Les lecteurs de cet article ont également lu :  [défi] Mon journal zéro déchet : semaine 7

Pour compenser, je suis allée à la biocoop acheter du fromage en vrac et j’ai fait le plein de café avec mes bocaux. J’ai également acheté des viennoiseries avec mon sac en tissu

J’ai utilisé de la crème décolorante pour le visage que j’ai chez moi depuis un petit moment. J’aimerais trouver une autre solution que celle-ci qui n’est pas du tout zéro déchet et qui, à mon avis, n’est pas non plus bonne pour la santé. J’ai déjà essayé l’eau oxygénée, mais je m’y suis peut-être mal prise car ça n’a pas fonctionné.

Crème décolorante Objectif zéro déchet

Et du côté de Taz ? 

  • Une recharge vide de stylo 4 couleurs. 
  • Un filet en plastique. Il y a quelques mois, j’ai acheté des citrons verts pour faire des mojitos… 
  • Des masques jetables

Bilan de la semaine

Il y a les déchets qu’on ne peut pas empêcher, comme le masque jetable à l’hôpital ou le crayon de l’UNICEF. Cependant, je compte bien écrire à l’UNICEF. Puis, il y a quelques habitudes qu’il va falloir améliorer, comme l’achat de plats emballés. Cependant, il y a certaines choses pour lesquelles je n’ai pas encore de solutions. C’est le cas pour la crème décolorante. Et il y a aussi les bonnes initiatives importantes à noter, c’est la cas de mon opticien qui récupère les vieilles lunettes pour les donner à une association.

Pour lire le défi zéro déchet de la semaine dernière, c’est ici

Et vous ? Comment s’est passée votre semaine ?


Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)
  • 31
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    32
    Partages
  •  
    32
    Partages
  • 31
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Laura Bégot

Je suis Laura Bégot, je vis en Bretagne et plus précisément dans le Finistère. J’ai 35 ans, mon conjoint aussi, mes enfants ont 13 ans, 6 ans et 2 ans. En 2015, j’ai pris la décision de supprimer les déchets de la famille. Je ne suis pas particulièrement écolo, mais j’ai toujours été sensible au sort de notre planète et de nos descendants. Cependant, je pestais après tous ces gouvernements qui n’en n’ont rien à faire, qui restent les bras croisés à attendre que l’on continue un peu plus à s’auto-détruire. Le monde entier est concerné mais rien n’est fait. J’ai compris récemment que s’il l’on veut que le monde change, il faut commencer par être le changement que l’on veut voir. J’ai compris que l’on peut agir. N’ayons pas peur de sortir du cadre. Au contraire, sortons du cadre et construisons une nouvelle façon de vivre.

2 réflexions sur “[défi] Mon journal zéro déchet : semaine 4

  • 23 mars 2021 à 8 h 29 min
    Permalien

    Super chouette vos démarches zero dechet. Personnellement j’ai encore des problèmes avec la boucherie: dans quels contenants peut on mettre le jambon, le lard…?
    Bonne journée

    Répondre
    • 23 mars 2021 à 9 h 53 min
      Permalien

      Bonjour Annette, Pour le jambon, en général j’utilise une boîte en inox ronde que j’ai acheté sur le site sans-bpa. Mais parfois, j’utilise un bocal Le Parfait. Dans ce cas, le boucher fait un tas avec les tranches et les roule pour qu’elles passent dans le bocal. C’est sûr que ce n’est pas l’idéal pour la présentation, mais personnellement, ça ne me dérange pas. Bonne journée !

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :