4 solutions pour composter et valoriser ses biodéchets

Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)

Le compostage de ses déchets organiques est une étape cruciale dans la démarche zéro déchet, car elle permet de réduire considérablement la taille de sa poubelle. Seulement voilà, selon que l’on habite en ville, à la campagne, en maison ou en appartement, nous n’avons pas toujours les mêmes options. Et contrairement à ce que l’on peut penser, il existe de nombreuses solutions pour les personnes n’ayant pas de jardin ou de terrain à disposition. Voici plusieurs solutions pour composter, valoriser ses biodéchets et faire maigrir sa poubelle.

Le compostage classique dans le jardin

Si vous habitez en maison et avez un jardin ou que vous êtes en appartement et avez un terrain partagé, vous pouvez opter pour le composteur de jardin. C’est la solution la plus connue, et elle est très simple à mettre en place. 

Vous pouvez, au choix, faire un tas dans un coin du jardin. Cette solution ne demande aucun matériel, mais présente quelques inconvénients. En effet, ça peut être assez disgracieux, tous ces déchets organiques à la vue de tous. De plus, ça a tendance à attirer les animaux sauvages. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  1Facture1Arbre : le réseau d’entrepreneurs engagés pour le reboisement des forêts françaises

L’autre solution consiste à installer un composteur en bois. De nombreuses mairies en proposent gratuitement ou à des tarifs avantageux. Renseignez-vous, dans votre commune ou votre communauté de communes. C’est également très simple à mettre en œuvre.

Installer un composteur de jardin pour valoriser ses biodéchets

Le lombricompostage pour valoriser les biodéchets

Si vous habitez en appartement et que vous n’avez aucun jardin partagé, vous pouvez choisir entre différents lombricomposteurs. Ils peuvent se présenter sous différentes formes. Mais le plus courant est de forme arrondie, sur pieds ou sur roulettes. Il est composé de plusieurs bacs que l’on empile au fur et à mesure que l’on y met les déchets.  

Ça demande, au départ, une certaine préparation minutieuse qu’il est essentiel de bien respecter. En effet, les vers doivent être installés en bas du lombricomposteur. On doit y mettre une litière spéciale et couvrir les vers avec un tapis d’humidification. Au début, il faudra les nourrir un jour sur deux puis au bout de trois semaines, il est possible de leur donner tous les déchets de la cuisine. Il faudra tout de même faire attention à ce que ce soit bien équilibré en ajoutant par moments quelques déchets secs, comme du carton. 

On peut récolter jusqu’à 10 kilos de compost solide par an et jusqu’à 10 cl d’engrais liquide par jour. Un petit robinet sur le côté permet de récupérer l’engrais liquide. Cet engrais, une fois mélangé à de l’eau, est un bon fertilisant pour vos plantes d’appartement. 

Même si le lancement du lombricomposteur peut être un peu compliqué, il n’en reste pas moins une très bonne solution qui permet de valoriser une grande quantité de déchets. De plus, il est idéal pour le compostage en appartement

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Marc de café : 20 astuces pour le réutiliser

Le bokashi

Le bokashi est un petit composteur que l’on peut facilement ranger dans un placard. Il est composé d’un seau avec un couvercle, et d’un robinet pour récupérer le jus. Contrairement au lombricomposteur, celui-ci ne fonctionne pas avec des vers, mais avec un activateur. 

En fait, on y ajoute nos déchets ménagers que l’on tasse, puis on ajoute un peu d’activateur par-dessus. Ce qui va permettre de fermenter le mélange. Il est également important de bien équilibrer ce mélange, comme pour le lombricomposteur. L’avantage est qu’il prend peu de place, n’a pas d’odeurs et qu’il peut être utilisé en complément d’un composteur de jardin. 

La boîte à compost pour valoriser les biodéchets

Il existe également une alternative au bokashi qui ne nécessite que peu d’équipements. Une boîte en carton recouverte d’un tissu fait l’affaire. On y mélange des fibres végétales avec de la cendre ou du charbon. Ensuite, on creuse un trou, puis on y verse des morceaux de déchets organiques. Et on les recouvre à nouveau avec le mélange fibres végétales et cendre ou charbon. Ce système ne nécessite pas non plus de vers. On peut valoriser ainsi 62 kilos de biodéchets par an.

Et vous ? Comment valorisez-vous vos biodéchets ?


Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)

Laura Bégot

Je suis Laura Bégot, je vis en Bretagne et plus précisément dans le Finistère. J’ai 35 ans, mon conjoint aussi, mes enfants ont 13 ans, 6 ans et 2 ans. En 2015, j’ai pris la décision de supprimer les déchets de la famille. Je ne suis pas particulièrement écolo, mais j’ai toujours été sensible au sort de notre planète et de nos descendants. Cependant, je pestais après tous ces gouvernements qui n’en n’ont rien à faire, qui restent les bras croisés à attendre que l’on continue un peu plus à s’auto-détruire. Le monde entier est concerné mais rien n’est fait. J’ai compris récemment que s’il l’on veut que le monde change, il faut commencer par être le changement que l’on veut voir. J’ai compris que l’on peut agir. N’ayons pas peur de sortir du cadre. Au contraire, sortons du cadre et construisons une nouvelle façon de vivre.

6 réflexions sur “4 solutions pour composter et valoriser ses biodéchets

  • 8 février 2021 à 13 h 06 min
    Permalien

    Hello ! Merci pour ton article ! Perso j’garde de côté mes épluchures et quand j’vais voir ma belle mere jlui mets dans son fumier ! Sinon j’essaye de valoriser au max les epluchures dans des preparations culinaires. Ou tout simplement, jmange la peau avec (dernierement j’ai apprit à manger la peau des kiwis lol)

    Répondre
    • 8 février 2021 à 22 h 51 min
      Permalien

      Bonsoir, Laura en effet le composteur de jardin tombe a point nommé, car pour la majorité d’entre nous , nous sommes dans des maisons faites de béton, et parfois pas de place pour les plantes ce qui est très dangereux, car l’action de la photosynthèse joue un très grand rôle pour notre oxygène, de même nous devons valoriser nos déchets et faire maigrir nos poubelles,Merci de m’avoir fait découvrir le lombricompostage, le bokashi , la boîte à compost😊 Merci mil fois😊

      Répondre
  • 8 février 2021 à 18 h 42 min
    Permalien

    Lequel conseillerai tu le plus pour mettre dans un placard de cuisine en appartement?

    Répondre
    • 9 février 2021 à 9 h 18 min
      Permalien

      Le bokashi ou la boîte à compost sont parfaits pour ça !

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :