Comment construire sa maison écologique en bois ?

Construire sa maison peut être le projet de sa vie, alors il est important de bien y réfléchir et de faire les bons choix écologiques. Heureusement, il existe à présent des solutions abordables et accessibles à tous pour construire sa maison écologique en bois. 

En effet, le bois est un matériau de choix pour la construction de sa maison écologique. Il est d’origine naturelle et entièrement renouvelable. Quelles sont réellement ses caractéristiques ? Comment faire pour mettre en œuvre une telle construction ? Voici ce qu’il faut savoir pour construire sa maison écologique en bois.

Le bois, un matériau écologique

Construire sa maison écologique en bois est un choix pertinent. Le bois, en plus d’être renouvelable, apporte une très bonne isolation thermique, bien supérieure à celle du béton. De plus, c’est un matériau sain, vivant et qui participe à capturer le carbone. 

Il est également bénéfique pour les personnes allergiques puisque le bois ne permet pas à la charge électrostatique de s’accumuler, et ainsi la poussière ne s’élève pas dans la pièce. 

Au-delà de toutes ses qualités, le bois est également très apprécié pour sa bonne intégration dans l’environnement. Son odeur et sa couleur naturelle sont également réconfortantes. 

Une des autres caractéristiques du bois est qu’il absorbe l’humidité. Ce qui permet de maintenir une température agréable à l’intérieur des pièces.

Monter soi-même sa maison

Le bois est de plus en plus utilisé pour construire des maisons et il est à présent possible d’acheter des chalets en bois en kit et de les monter soi-même. C’est une solution rapide, facile et économique. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  3 solutions pour une consommation électrique responsable

Par exemple, en allant sur le site https://chaletpro.fr/Produits/chalets-habitables-maisons vous trouverez un large choix de magnifiques chalets à monter vous-même. Ces chalets sont livrés en kit en semi-remorque. 

Il est également possible de commander des abris de jardins ou pavillons, pouvant servir comme espace à vivre supplémentaire, salle de sport ou lieu de travail pour les indépendants par exemple. Vous trouverez de nombreux exemples sur cette page https://chaletpro.fr/Produits/abris-de-jardin-et-pavillons

En plus de cela, l’impact carbone du bois pour construire son chalet est bien inférieur à celui de nombreux autres matériaux, comme le béton par exemple. En effet, construire sa maison en bois nécessite beaucoup moins d’énergie, et également de main d’œuvre, et cela, de la coupe du bois jusqu’à l’assemblage final.

De plus, l’intérieur des chalets en bois, n’a pas besoin d’être recouvert de matériaux supplémentaires. Ce qui permet d’économiser en matières premières et encore une fois en main d’œuvre. 

L’énergie d’une maison en bois

Le bois étant naturellement isolant, les maisons en bois consomment d’emblée moins d’énergie que celles en béton. 

Cependant, il est possible d’améliorer encore l’efficacité énergétique d’une maison en bois, et ainsi la rendre passive, voire positive en énergie. 

Pour cela, il faut bien penser dès le départ, à l’orientation de la maison et des vitres par rapport au soleil, afin de capter le maximum de lumière. Les pentes de toits permettent au contraire de limiter l’ensoleillement dans certaines pièces. Et enfin, il est également possible d’installer des panneaux solaires qui permettront de faire du bénéfice énergétique. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment être minimaliste en 6 étapes ?

Laura Bégot

Je suis Laura Bégot, je vis en Bretagne et plus précisément dans le Finistère. J’ai 35 ans, mon conjoint aussi, mes enfants ont 13 ans, 6 ans et 2 ans. En 2015, j’ai pris la décision de supprimer les déchets de la famille. Je ne suis pas particulièrement écolo, mais j’ai toujours été sensible au sort de notre planète et de nos descendants. Cependant, je pestais après tous ces gouvernements qui n’en n’ont rien à faire, qui restent les bras croisés à attendre que l’on continue un peu plus à s’auto-détruire. Le monde entier est concerné mais rien n’est fait. J’ai compris récemment que s’il l’on veut que le monde change, il faut commencer par être le changement que l’on veut voir. J’ai compris que l’on peut agir. N’ayons pas peur de sortir du cadre. Au contraire, sortons du cadre et construisons une nouvelle façon de vivre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :