La nature utilise le CO2 pour dissoudre le calcaire, pourquoi pas nous ?

Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)

Nous sommes témoins de ce phénomène naturel en permanence, à tel point que nous ne le voyons plus. C’est l’usure du calcaire par l’écoulement des eaux de pluie.

En géologie, on appelle ça les formes Karstiques. Il s’agit des massifs calcaires, formés et déformés avec le temps et par l’action de l’eau. On constate cette érosion aussi bien en surface, que sous-terre, avec des formations souterraines bien connues, comme des grottes et autres concrétions.

Le CO2 est le principal responsable de ce phénomène. De par sa présence ou son absence, il en résulte une dissolution du calcaire ou au contraire, la formation de calcaire.

Comprendre les mécanismes du CO2

  • Le CO2 fait partie de notre équilibre biogéochimique depuis toujours. Mais depuis quelques années, il a une résonance médiatique qui interpelle, parce qu’il devient responsable en partie du réchauffement climatique à cause de l’industrie et de la surconsommation irresponsable.
  • Dans le cycle du CO2, il y a ceux qui le produisent, comme les organismes vivants sur terre, mais aussi les éruptions volcaniques, les combustions naturelles, et maintenant malheureusement les industries.
  • Et il y a ceux qui l’absorbent, comme les océans, les forêts et les sols.
  • Le mécanisme de dissolution du calcaire entre dans cette deuxième partie du cycle.
  • Ainsi, l’eau de pluie en traversant l’atmosphère, se charge en CO2 et devient acide.
  • Son PH descend alors jusqu’à 4,5.
  • Transformée en acide carbonique, cette eau dissout le calcaire et devient la sculptrice de nos grottes souterraines.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Décrasser une poêle sans produits toxiques

Le CO2 dans nos canalisations d’eau potable

Plus proche de nous, le CO2 est utilisé dans l’industrie, chez nos fournisseurs d’eau potable pour distribuer une eau à l’équilibre calco carbonique. C’est-à-dire qu’ils doivent s’assurer que l’eau ne soit pas trop corrosive pour que les canalisations de distribution ne se percent pas, et juste assez basique pour que l’eau dépose une fine couche de calcaire protectrice.

En revanche, arrivée chez le consommateur final, l’eau un peu trop calcaire devient souvent source d’ennuis. Les résistances électriques se recouvrent de calcaire et augmentent votre consommation électrique. Les appareils ménagers et autres bouilloires perdent de leur efficacité, et il convient de procéder à des détartrages réguliers, sans parler des sanitaires, qui se recouvrent de calcaire incrustant et difficile à supprimer.

L’Anti-calcaire au CO2 Décalc

Il existe depuis quelques années un dispositif pour l’habitation et les collectivités, permettant de reproduire ce phénomène naturel, qui dissout le calcaire et l’empêche de s’incruster.

L’anti Calcaire sans sel au CO2 Décalc est l’alternative naturelle efficace et écologique aux adoucisseurs à résine au Sel.

Anti calcaire au CO2 decalc

Nous contribuons à recycler le CO2.

Monsieur Bruno Pioch, ancien artisan, a amélioré ce procédé, en automatisant le réglage avec une précision électronique, de façon à délivrer la juste dose de CO2 dans l’eau sans risquer de la rendre trop acide, mais au contraire en garantissant un PH stable avec une eau à l’équilibre.

Décalc est un appareil que l’on place à l’arrivée d’eau, qui utilise une bouteille de CO2 alimentaire, comme celle utilisée par les brasseurs de bière. Très facile à installer et à utiliser, l’anticalcaire au CO2 Décalc ne demande pas d’entretien particulier.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Gestion des déchets en entreprise : comment bien s’y prendre ?

Les avantages de la technologie anti calcaire au CO2 Decalc

  • Efficacité
  • Pas de surconsommation d’eau, contrairement à l’adoucisseur à résine au sel, qui doit régénérer ses résines, en rejetant des chlorures aux eaux usées
  • Conserve une eau saine avec tous ses minéraux, contrairement à l’adoucisseur à sel qui remplace le calcium et le magnésium par du sodium.
  • Permet de garder des canalisations saines, sans risque de développement de bactéries, avec son procédé CO2 bactériostatique.
  • Le goût de l’eau n’est pas dénaturé, le café et les légumes gardent leur goût et leur saveur.
  • Cerise sur le gâteau, DECALC prévient en cas de fuite d’eau même un goutte-à-goutte.


Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)

Laura Bégot

Je suis Laura Bégot, je vis en Bretagne et plus précisément dans le Finistère. J’ai 35 ans, mon conjoint aussi, mes enfants ont 13 ans, 6 ans et 2 ans. En 2015, j’ai pris la décision de supprimer les déchets de la famille. Je ne suis pas particulièrement écolo, mais j’ai toujours été sensible au sort de notre planète et de nos descendants. Cependant, je pestais après tous ces gouvernements qui n’en n’ont rien à faire, qui restent les bras croisés à attendre que l’on continue un peu plus à s’auto-détruire. Le monde entier est concerné mais rien n’est fait. J’ai compris récemment que s’il l’on veut que le monde change, il faut commencer par être le changement que l’on veut voir. J’ai compris que l’on peut agir. N’ayons pas peur de sortir du cadre. Au contraire, sortons du cadre et construisons une nouvelle façon de vivre.

2 réflexions sur “La nature utilise le CO2 pour dissoudre le calcaire, pourquoi pas nous ?

  • 4 mai 2021 à 7 h 08 min
    Permalien

    Merci Laure pour toutes ces informations
    J’ai appris énormément grâce à ton article détaillé. Je consomme souvent l’eau du robinet et la filtre dans une carafe dédié à cela.

    Je me renseigner sur ton système, c’est très intéressant.

    Répondre
    • 11 mai 2021 à 9 h 47 min
      Permalien

      Merci pour ton commentaire ! N’hésite pas à revenir en parler quand tu veux.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :