Stop pub !

En commençant ma démarche zéro déchet je me suis attaquée aux publicités qui encombraient ma boîte aux lettres.

AVANT :

  1. Prendre le courrier dans la boîte aux lettres
  2. Trier le courrier et la pub
  3. Enlever le plastique autour de la pub
  4. Jeter le plastique
  5. Mettre au recyclage la pub
  6. Traiter le courrier

APRES :

  1. Prendre le courrier dans la boîte aux lettres
  2. Traiter le courrier

Continuer la lecture de « Stop pub ! »

Commander sans emballage

Lorsqu’on fait des achats sur internet, on ne sait jamais trop dans quel contenant ça va nous être expédié. L’idéal serait de ne pas commander sur internet en raison de la pollution que ça engendre, avec le transport notamment. Mais on ne trouve pas toujours ce qu’on veut près de chez soi. Et au final, si on doit faire des kilomètres et des kilomètres pour chercher ce que l’on tente en vain de trouver, ça revient au même… C’est même pire !

Continuer la lecture de « Commander sans emballage »

Des olives en vrac

Je comprends maintenant pourquoi Béa Johnson dit qu’elle arrive à sentir le goût du plastique. En achetant des olives en vrac je me suis aperçue qu’en réalité je ne connaissais pas le vrai goût des olives.

olives en vrac
J’en ai trouvé au magasin bio de ma ville. Sur le comptoir, il y a de grands bocaux en verre type le parfait. Dedans, des olives marinent dans de l’huile et autres aromates  : herbes, amandes…
Disparu le goût du plastique, disparu le goût de l’emballage qui dénature le produit. Un goût simple et naturel, le goût de l’olive, goût que je viens de découvrir. Mon dieu qu’est-ce c’est bon ! Encore une bonne raison de poursuivre ma démarche zéro déchet…

Faire le vide : deuxième partie

J’ai continué à faire le vide, à désencombrer autour de moi.

Dans la cuisine, j’ai enlevé l’ensemble des emballages plastiques. J’ai acheté des bocaux en verre et j’ai placé mes aliments dedans. Ça me permet de visualiser ce que j’ai.

Depuis que j’ai commencé le zéro déchet, je m’efforce de me libérer de mes anciennes denrées alimentaires, je les mange au plus vite, pour rapidement ne plus voir d’emballages chez moi.

Faire un deuxième tour dans le désencombrement me rend encore plus déterminée. Tout devient de plus en plus clair. Je comprends facilement que si j’enlève un objet ce sera une préoccupation en moins.

Je n’aurais pas à :

  1. Le chercher
  2. Le laver
  3. Le ranger
  4. Dépoussiérer autour
  5. Lui attribuer une place
  6. Et finalement le jeté

Et vous, vous trouvez difficile de désencombrer ?

zéro déchet : 1 mois

Voilà 1 mois que je tente de réduire mes déchets afin d’atteindre le mode de vie zéro déchet. Un petit bilan s’impose. On s’arrête et on regarde ce qui a changé chez nous.

  1. Je n’achète plus d’emballages plastiques
  2. Je fais mes courses avec mes propres contenants
  3. J’achète des choses emballées seulement si je n’ai pas trouvé d’alternatives (lait infantile par exemple)
  4. J’ai commencé à désencombrer ma maison
  5. J’utilise des produits multi-usages
  6. On ne mange plus que du “fait maison”
  7. J’ai découvert de nouveaux endroits pour faire mes courses
  8. Je vais beaucoup moins souvent faire les courses
  9. Mes courses me prennent beaucoup moins de temps qu’avant
  10. J’ai beaucoup moins d’envies superflues
  11. Je n’épluche plus mes carottes
  12. Je fais du compost
  13. On ne gaspille plus
  14. Ma poubelle est presque vide
  15. Je refuse les reçus et papiers à la boulangerie
  16. Il m’est impensable d’acheter quelque chose sous-vide
  17. Ma nourriture est stockée dans des bocaux en verre

Et vous, qu’est-ce qui a changé chez vous depuis que vous avez changé vos habitudes ?

Refuser l’emballage

Acheter en vrac

Une des étapes dans la réduction de ses déchets est de refuser l’emballage au moment de l’achat. Facile, me diriez-vous, il suffit de dire : Non merci ! C’est facile de refuser lorsque l’on vous propose un sac, ça l’est beaucoup moins lorsque le vendeur vous a tout emballer en triple vitesse, tellement vite que vous n’avez pas eu le temps d’ouvrir la bouche. Continuer la lecture de « Refuser l’emballage »

Faire le vide

J’ai commencé à faire le vide autour de moi.

Dans la cuisine, j’ai enlevé de mes étagères les vielles tasses que je n’utilisais jamais, de vieilles assiettes, des casseroles, etc. Toutes ces choses qui encombraient ma cuisine. Le strict nécessaire me permet de trouver facilement les choses dont j’ai besoin au quotidien.

Je n’ai pas fait le calcul, mais combien de temps passons-nous à chercher nos affaires ?

Dans ma chambre, j’ai enlevé les vêtements que je n’aimais pas trop, ou que je ne mettais que rarement. Ca fera moins de choses à laver. 

Dans le bureau, j’ai enlevé un casier de rangement qui encombrait, des CD, des papiers, de vieux dessins, des crayons et toutes les fournitures de bureau qui vont avec.

Dans la chambre de ma fille, j’ai enlevé 50 % de ses jouets, soit parce qu’ils étaient abîmés ou cassés, soit parce qu’elle ne jouait jamais avec. J’ai enlevé 80 % de ses livres. En contrepartie, j’ai pris pour elle un abonnement à la bibliothèque : 2 € l’année contre 5 € un livre acheté, pourquoi s’en priver !

Et maintenant, ma fille retrouve ses affaires !

Dans la salle de bain, j’ai enlevé les différents tubes de crème. J’en avais pour les mains, pour les pieds, pour le corps, pour les cheveux, pour la cellulite, pour les vergetures… J’ai enlevé toutes ces choses qui, au final, ne me servaient pas.

Ceci est un premier tri, mais comme je stocke temporairement toutes ces affaires dans ma cave, elle est maintenant bien encombrée. La prochaine étape est de donner, vendre, recycler… Et recommencer à désencombrer.

Et vous, comment procédez-vous pour faire le vide ?

Economiser l’eau

Economiser l'eau

Nous consommons en moyenne 137 litres d’eau par jour et par personne. Pour faire la vaisselle, se laver les mains, prendre sa douche, tirer la chasse d’eau, arroser les plantes, boire… Nous utilisons de l’eau sans arrêt, et nous en gaspillons aussi beaucoup. De petites astuces peuvent être bien utiles pour l’économiser, ou du moins, moins la gaspiller.

Astuce 1 : Un seau dans la douche

Mettre un seau dans la douche, et laisser couler l’eau dedans jusqu’à qu’elle soit chaude. Ainsi, l’eau que vous aurez laissée habituellement couler dans les égouts, va pouvoir vous servir à tirer la chasse d’eau par exemple. Cette solution est pratique car les toilettes sont souvent proches de la salle de bain. Pour cela, il suffit de verser directement l’eau du seau dans les toilettes. Et hop !

Astuce 2 : un pichet dans l’évier

Disposez un pichet dans l’évier ou tout autre récipient afin de récupérer l’eau. Faites couler l’eau dans le pichet en attendant qu’elle chauffe. Avec cette eau, vous pouvez arroser les plantes par exemple.

Et vous, quelles sont vos astuces pour économiser l’eau ?