5 astuces pour bien vivre son aventure zéro déchet !

Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)

“L’environnement a toujours fait parti de nos préoccupations, mais il y a quelques mois nous avons choisi d’aller un cran plus loin en se lançant un défi zéro déchet. L’objectif ? Chaque semaine, adopter et proposer une alternative zéro déchet à notre communauté, et ça pendant 1 an. 

Nous ne partions pas de zéro en écologie au quotidien, alors nous avions pensé que ce serait assez simple… Que nenni ! Quand on adopte le zéro déchet, on peut difficilement faire machine arrière mais on peut aussi beaucoup se prendre la tête. C’est l’objet de cet article, vous donner nos meilleurs conseils, force de notre expérience pour bien vivre son aventure zéro déchet et ne rien lâcher.” 

Note : Cet article est écrit par Mélissandre et William du blog Les Écolos Imparfaits, qui vous accompagne pas à pas dans votre transition écologique avec leurs astuces et conseils pour devenir plus écoresponsable au quotidien. 

Notre parcours vers le zéro déchet

Notre parcours vers le zéro déchet

Avant de vous dévoiler nos 5 astuces pour bien vivre son aventure zéro déchet, nous allons vous raconter comment nous en sommes arrivés là. On ne se réveille pas un matin en décidant de passer au zéro déchet comme ça. Aucun de nous deux n’a eu une éducation sur le climat, le respect de l’environnement et encore moins sur la consommation responsable. Nous venons tous deux de familles assez consuméristes, pour lesquelles « écoresponsable », « zéro déchet » et « écolo » voulait surtout dire : bobo. Enfin, ça, c’était avant qu’on les initie un petit peu 😉.

Nous sommes des amoureux de la nature et de la biodiversité. Les voir se dégrader très rapidement à cause de l’Homme, nous a fait nous intéresser de plus près à l’écologie. Ce sont, la pollution des espaces naturels, nos poubelles remplies à ras bord chaque semaine et la découverte du 7e continent fait de déchets plastiques qui nous ont lancés sur le chemin du zéro déchet.

Nous nous y sommes mis petit à petit, en commençant par le plus simple comme par exemple troquer notre gel douche pour choisir un savon solide bio. Nous avons tâtonné en sortant de notre zone de confort, mais toujours en gardant les solutions qui marchaient le mieux pour nous. Ça n’a pas été toujours facile, surtout pour le moral. C’est pourquoi nous voulons vous partager nos trucs et astuces pour se mettre au zéro déchet sereinement !

Nos 5 astuces pour bien vivre son aventure zéro déchet

Découvrez nos 5 astuces pour bien vivre le zéro déchet et continuer chaque écogeste sans se saper le moral !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Zéro déchet : le guide ultime

1- Y aller pas à pas et à son rythme

Le zéro déchet pas à pas

La plus grosse erreur de tous ceux (y compris nous-mêmes) qui se lancent dans une démarche de zéro déchet est de vouloir tout remplacer en un coup de baguette magique. Vous y arriverez peut-être, et on vous dit bravo si c’est le cas ! Cependant, la situation la plus probable, est que vous accumuliez de la frustration et qu’un jour vous craquiez quitte à abandonner la démarche

On ne veut pas en arriver là, alors voici nos conseils pour y aller doucement mais sûrement 😉.

Se laissez le temps de changer simplement

Connaissez-vous la thèse selon laquelle, il faudrait 21 jours pour adopter définitivement une nouvelle habitude ? Apparemment, les gens ont besoin de 21 jours pour s’acclimater à n’importe quel changement d’envergure dans leur vie. Nous ne savons pas si c’est vrai pour tout, mais en ce qui concerne le zéro déchet, on pense même que ce n’est pas suffisant ! En réalité, peu importe combien de temps il vous faudra, simplement ça ne se fait pas tout seul. Pour la simple et bonne raison que le zéro déchet est un mode de vie complet que chacun peut ajuster à ses convictions et à ses choix.

Au début, on est bien obligé de passer par la case débutant ! Réfléchissez-vous à changer les vitesses quand vous conduisez ou que vous pédalez sur un vélo ? Non, c’est un automatisme ! Et pourtant, ce ne devait pas du tout être le cas au début de votre apprentissage. Ainsi, il faut vous laisser le temps de changer et d’apprendre chaque nouveau geste zéro déchet. Vous verrez qu’ils deviendront des automatismes eux aussi. Vous ne penserez même plus à savoir quel produit éviter ou comment faire telle tâche de manière écolo : vous le saurez inconsciemment. 

Pour que ce processus de changement se fasse plus vite, commencez par remplacer les choses les plus simples et les plus faciles : les produits de douche ou les produits ménagers par exemple. 

​Rien ne sert de se comparer aux autres

Quand on découvre le pot au rose de la pollution plastique et du dérèglement climatique on a très vite envie de devenir « l’écolo modèle ». On veut être irréprochable dans tous nos faits et gestes pour notre entourage mais aussi pour la communauté. Or, se comparer sans cesse aux autres en se demandant à longueur de journée « est-ce que je fais assez ? » n’est pas du tout constructif. L’échelle du zéro déchet n’est pas la même pour tous, chacun son rythme ! Aller plus lentement vous garantit d’avoir un comportement durable dans le temps, pas comme les résolutions de début d’année 😉.

2- Déculpabiliser

Déculpabiliser le zéro déchet

Zéro n’est pas vraiment « zéro »

Nous allons vous révéler un secret : zéro déchet ce n’est pas vraiment « 0 » ! On peut évidemment diminuer drastiquement nos déchets. Mais ne vous mettez pas en tête dès le début qu’il faut absolument arriver au chiffre zéro pour être écolo. Cela ajoute une charge mentale importante à chaque étape du quotidien comme faire les courses. Faire des courses 100% zéro déchet est un peu complexe. En effet, si vous n’avez pas le temps de fabriquer des choses vous-même, ni de parcourir 3 magasins différents, vous aurez un peu de déchets quand même. Nous vous partageons nos solutions pour réduire les emballages plastiques dans les courses et y aller à votre rythme !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  My Little Cabane : une aventure zéro déchet

​Plutôt Écolo Imparfait que rien du tout

Vous voyez cette personne sur les réseaux qui semble avoir tout bon en écogestes et cocher toutes les cases de l’écolo parfait(e) ? Celle qui fait tout maison, mange sain et écoresponsable 100% du temps. Dont la poubelle tient dans un pot à confiture même avec 3 gamins et qui s’indigne sur le moindre geste « pas écolo » ? Bref, cette personne qui vous fait culpabiliser à chaque fois que vous achetez un produit sous emballage ou que vous ne faites pas vos gâteaux maisons pour vos bouts de choux. 

Figurez-vous, que cette même personne a été à votre place. Elle aussi, a dû faire des ajustements. Elle aussi, a rechuté plusieurs fois parce que les chips en sachet c’est bon et c’est pratique quand même. Et surtout, elle aussi continue à faire des erreurs.

On ne peut pas pratiquer un zéro déchet parfait à 100% du temps et plus vite on en prend conscience, mieux l’aventure se déroule. Nous préférons être des Écolos Imparfaits plutôt que rien du tout. Chacun a un contexte personnel et professionnel différent qui rend plus ou moins difficile la mise en place d’une démarche zéro déchet. Ce n’est pas grave de ne pas tout faire maison ou de craquer de temps en temps, vous compensez déjà beaucoup au quotidien ! Alors, soyez plus indulgent avec vous-même et acceptez que la perfection n’existe pas. 

3- Ne pas en vouloir aux autres

La démarche zéro déchet est mal comprise

Cette astuce est directement reliée aux deux précédentes. Vous seriez étonné de voir comment il est facile de se rendre malade pour une cause que l’on commence à défendre. Ceci est d’autant plus vrai pour la pollution des déchets, et l’écologie en général. 

La démarche zéro déchet est encore mal comprise par notre entourage et souvent sujette à des clichés. Au début, il nous arrivait régulièrement d’être scandalisé par l’attitude de nos proches et leur manque de considération pour l’environnement. Rien que voir une bouteille d’eau en plastique ou des produits à usage unique pouvait m’hérisser le poil.

Le problème avec ça, c’est que l’on ne fait que confirmer les clichés. Je ne sais pas vous, mais est-ce que vous avez déjà adopté un changement radical dans votre quotidien suite aux réprimandes de quelqu’un ? Non ? C’est bien normal ! Insulter son voisin de gros pollueur avec son SUV ou blâmer ses parents d’inconscients parce qu’ils achètent du plastique à tout va, ne sert pas à grand-chose sinon à vous prendre la tête. 

Cela ne sert à rien de montrer les individus du doigt, n’oubliez pas que vous avez été à leur place ! Si vous ne voulez pas vous miner le moral ou abandonner le zéro déchet par dépit de l’inaction des autres : apprenez à relativiser et à prendre du recul. Vous pouvez impliquez votre entourage dans votre démarche en leur montrant les bons côtés ou en leur partageant des faits chiffrés qui vous ont poussé à passer au zéro déchet. Et bien entendu soyez toujours pédagogue et bienveillant et non moralisateur !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 5R : Refuser, première règle du zéro déchet

4- Partager son aventure

Partager son aventure zéro déchet

Le zéro déchet est une aventure, et la partager avec d’autres vous apportera de nombreux bénéfices. Vous pouvez vous lancer dans ce projet avec un procherejoindre un groupe ou une page Facebook ou encore un groupe local comme les antennes de Zero Waste France. 

Partager pour trouver des solutions zéro déchet

Ne pas rester seul dans le zéro déchet vous permettra d’obtenir des solutions aux problèmes de débutant que vous allez rencontrer. C’est très utile pour savoir par quoi remplacer un produit, quelle recette adopter, avoir des astuces zéro déchet et de nouvelles idées. D’ailleurs, vous pouvez vous inspirez de cet article pour mener vos premières actions zéro déchet. 

​Partager pour garder sa motivation

Le partage, que ce soit par les réseaux ou à l’oral est une manière de garder sa motivation. Nous partageons notre démarche zéro déchet à travers notre défi sur le blog. Cela nous permet de garder le cap et de se motiver à trouver de nouvelles alternatives et de garder les bonnes habitudes. Notre changement de consommation a fait un bon sur l’échelle du zéro déchet depuis que nous avons lancé ce défi !

5- Regarder le chemin parcouru

Le chemin parcouru vers le zéro déchet

Enfin, dernière astuce mais non des moindres : retournez vous de temps en temps pour vous féliciter. On a tendance à voir plus facilement le négatif en premier, mais prenez le temps de regarder d’où vous êtes partis et où vous êtes aujourd’hui ! 

Il y a encore quelques années, tous ces concepts nous étaient inconnus. Acheter des produits suremballés ou jeter la poubelle 2 fois par semaine ne nous dérangeait pas le moins du monde ! Aujourd’hui, rien qu’avec 5 mois de défi zéro déchet, nous avons réussi à éliminer plus de la moitié de nos déchets quotidiens. Et ça, on en est assez fiers !

Résumé pour bien vivre son aventure zéro déchet

Pour conclure, l’échelle du zéro déchet n’est pas la même pour tous. Ne vous mettez pas la rate au court-bouillon au moindre emballage plastique présent dans votre poubelle ! Pour bien vivre son aventure zéro déchet, il est essentiel d’être bienveillant envers les autres mais surtout envers soi même en y allant pas à pas.

Le zéro déchet, peut vous changer la vie et être une aventure merveilleuse 😉

Mélissandre et William du blog Les Écolos Imparfaits.


Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)

Laura Bégot

Je suis Laura Bégot, je vis en Bretagne et plus précisément dans le Finistère. J’ai 35 ans, mon conjoint aussi, mes enfants ont 13 ans, 6 ans et 2 ans. En 2015, j’ai pris la décision de supprimer les déchets de la famille. Je ne suis pas particulièrement écolo, mais j’ai toujours été sensible au sort de notre planète et de nos descendants. Cependant, je pestais après tous ces gouvernements qui n’en n’ont rien à faire, qui restent les bras croisés à attendre que l’on continue un peu plus à s’auto-détruire. Le monde entier est concerné mais rien n’est fait. J’ai compris récemment que s’il l’on veut que le monde change, il faut commencer par être le changement que l’on veut voir. J’ai compris que l’on peut agir. N’ayons pas peur de sortir du cadre. Au contraire, sortons du cadre et construisons une nouvelle façon de vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.