[Faq zéro déchet] Comment remplacer l’essuie-tout ?

Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)

Je réponds à toutes vos questions sur le zéro déchet en vidéo. Aujourd’hui, je réponds à la question suivante : Comment remplacer l’essuie-tout ? N’hésitez pas à poser vos questions directement dans les commentaires de cette vidéo.

Cliquez sur l’image pour lancer la lecture. Vous pouvez également visionner cette vidéo directement sur Youtube.

Retranscription texte :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Je suis Laura du blog Objectif zéro déchet.Nous voici dans le deuxième épisode où je vais répondre à toutes vos questions sur le zéro déchet. Alors, je vais vous demander de mettre en pause cette vidéo et d’aller immédiatement poser votre question dans les commentaires en dessous de cette vidéo. En plus de cela, je vous propose de vous abonner à la chaîne afin d’être informé dès qu’une nouvelle vidéo sera publiée. 

Aujourd’hui, je réponds à la question de Clotilde. Je vous la lis :

“Merci pour tout ! Une question qui me tarabuste : comment remplacer l’essuie-tout ?”

Merci Clotilde pour ta question.

Personnellement, je n’ai jamais été une grande fan de l’essuie-tout. Un jour, j’ai commencé à en acheter parce que j’en voyais chez tout le monde, alors je me disais que si tout le monde en avait c’est que ça devait être super pratique. 

Alors j’en ai acheté jusqu’à ce que je commence le zéro déchet. J’ai arrêté d’en acheter du jour au lendemain et là je me suis rendue compte qu’il y avait certaines situations où l’essuie-tout me manquait. 

Par exemple : quand je fais des frites, des crêpes ou bien que j’ai des invités à la maison. 

Finalement, j’ai trouvé des solutions pour chaque situation. 

  • Pour les soirées entre amis, j’ai tout simplement acheter des serviettes en tissu. J’ai d’ailleurs eu assez de mal à en trouver. Mais finalement, j’ai trouvé des serviettes en coton chez Ikea. Et j’ai également récupéré des serviettes en lin chez mes parents. 
  • Ensuite, pour faire des crêpes, j’utilise une ancienne lingette lavable ou un ancien bavoir. Je m’en sers pour étaler le beurre sur la crêpière. Et aussitôt que j’ai terminé toutes mes crêpes, je le rince avec de l’eau très chaude, du savon de Marseille et je le passe en machine avec le reste. 
  • Pour les frites, j’ai acheté une friteuse actifry sur leboncoin, je n’ai donc pas besoin de les éponger avec quoi que ce soit. Mais vous pouvez utiliser un torchon en coton et avant de le passer en machine vous le rincer à la main avec du savon de marseille et de l’eau chaude. C’est indispensable ! En effet, avant d’avoir ma friteuse actifry, c’est ce que j’utilisais et quand je ne le rinçais pas à la main tout mon linge sentait l’huile. 

Ensuite, l’essuie-tout peut servir à éponger lorsqu’on renverse quelque chose part terre ou un verre sur la table. Dans ces cas-là, il suffit d’éponger avec une éponge ou une serpillère. 

L’autre jour, mon fils a vomi par terre. J’ai tout simplement ramassé le vomit avec du papier toilette. 

Si vraiment, l’essuie-tout est indispensable pour vous, que vous n’arrivez pas à vous en passer, il existe de l’essuie-tout lavable. De nombreuses couturières en proposent. Je vous mets les liens dans la description de la vidéo

Voilà, cette vidéo est maintenant terminée. N’hésitez pas à vous aussi poser votre question dans les commentaires de cette vidéo afin que j’y réponde dans une prochaine vidéo. 

En attendant vous êtes libre de recevoir : Zéro déchet : le guide ultime, qui vous aidera à bien commencer le zéro déchet, à vous lancer et en plus en bonus vous trouverez des recettes zéro déchet à l’intérieur. Vous trouverez le lien dans le descriptif de cette vidéo. 


Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)

Laura Bégot

Je suis Laura Bégot, je vis en Bretagne et plus précisément dans le Finistère. J’ai 35 ans, mon conjoint aussi, mes enfants ont 13 ans, 6 ans et 2 ans. En 2015, j’ai pris la décision de supprimer les déchets de la famille. Je ne suis pas particulièrement écolo, mais j’ai toujours été sensible au sort de notre planète et de nos descendants. Cependant, je pestais après tous ces gouvernements qui n’en n’ont rien à faire, qui restent les bras croisés à attendre que l’on continue un peu plus à s’auto-détruire. Le monde entier est concerné mais rien n’est fait. J’ai compris récemment que s’il l’on veut que le monde change, il faut commencer par être le changement que l’on veut voir. J’ai compris que l’on peut agir. N’ayons pas peur de sortir du cadre. Au contraire, sortons du cadre et construisons une nouvelle façon de vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.