[défi] Mon journal zéro déchet : semaine 15

Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)

Voici mon journal hebdomadaire de la semaine passée. Si vous n’avez pas entendu parlé de mon défi, je vous invite à en prendre connaissance : [Défi] Mon journal hebdomadaire de mes réussites et mes échecs zéro déchet.

Suite de mon potager zéro déchet

Cette semaine, j’ai profité de quelques rayons de soleil pour jardiner un petit peu. La semaine passée, j’ai planté des légumes, donc je n’ai eu qu’à entretenir un peu mon potager. Il semble tenir bon, les fleurs des plants de courgettes sont toujours là, les plants de piments sont très jolis. Par contre, pour les plants de tomates, je ne suis pas convaincue qu’ils tiennent le coup. On verra bien, j’ai acheté des arcs et une bâche pour les couvrir, mais je ne les ai pas encore installés. 

Suite de notre organisation à la maison

J’ai étoffé un peu mes routines du soir, et j’en ai ajouté pour le week-end. 

Voici mes routines du soir, pour vous donner une idée : 

  • Préparer les vêtements pour le lendemain
  • Arroser les plantes
  • Lancer le lave-vaisselle
  • Programmer le sèche-linge
  • Lancer la machine à laver
  • Ranger la pièce de vie
  • Préparer les sacs des enfants
  • Ranger les chambres
  • Décongeler ou faire le pain
  • Nettoyez l’évier
  • Ranger les yaourts
  • Ronde des points chauds

Puis voici mes routines du week-end

  • Faire le ménage
  • Faire les devoirs
  • Prendre les bains
  • Faire les menus de la semaine
  • Préparer la liste de courses
  • Faire les courses
  • Commander les paniers de légumes
Les lecteurs de cet article ont également lu :  [défi] Mon journal zéro déchet : semaine 4

Je n’ai pas encore préparé les routines pour les enfants. Cependant, j’ai eu une idée pour que ce soit ludique pour eux. Je vais tester et je vous en reparlerai en fonction des résultats. 

C’est très important d’être capable d’avoir une bonne organisation lorsqu’on veut se lancer dans le zéro déchet. En effet, très souvent, le manque d’anticipation est la conséquence d’un problème d’organisation. Ce qui a pour conséquence directe l’achat de produits emballés. 

Nous sommes obligés de faire certaines choses tous les jours ou toutes les semaines. Si on planifie ces choses-là, on visualise bien mieux le temps qu’il nous reste pour planifier les autres choses. Et on peut également anticiper les couacs qu’il peut y avoir dans notre planning. 

Rendez-vous chez mon chirurgien-dentiste

Comme je vous l’avais précisé la semaine dernière, j’ai retiré mon appareil d’orthodontie. Mais mes problèmes de dents ne s’arrêtent pas là, puisque je vais me faire poser 3 implants dentaires. 

Mon chirurgien m’a expliqué que les implants étaient la solution la plus sûre et durable. En effet, les autres solutions sont : 

  • le bridge (en moyenne, la durée de vie des dents sur lesquelles sont accrochées le bridge est de 12 ans)
  • l’appareil de prothèse dentaire (en moyenne, la durée de vie des dents sur lesquelles les crochets de l’appareil sont tenus est de 7 ans). 

Et la durée de vie d’un implant est de 30 ans en moyenne. 

En me rendant à mon rendez-vous, je suis tombé sur une grosse boîte, où l’on peut déposer des masques jetables afin qu’ils soient recyclés. 

Recycler les masques jetables

J’ai fait quelques recherches pour en savoir plus. J’ai découvert que l’entreprise TerraCycle vend ce genre de boîtes pour recycler les masques jetables. Il faut débourser minimum 100 € pour l’achat d’une boîte, le transport est compris dans le prix. Je pense que c’est une solution intéressante pour les entreprises et les écoles. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  [défi] Mon journal zéro déchet : semaine 5

Recyclage

J’ai enfin envoyé un message sur Facebook à l’école de mes enfants, pour savoir s’ils récupèrent les crayons feutres pour être recyclés. J’en ai aussi profité pour poser la question pour les masques jetables. Et oui, ils récupèrent les crayons. Pour les masques, ils ne les récupèrent pas, donc je les ai informés de la possibilité de le faire avec Terracycle. 

Pique-nique et sortie dans les bois

Mon fils de 3 ans est parti en sortie scolaire jeudi. Il était précisé qu’il fallait emmener un pique-nique zéro déchet

Après avoir vu les photos de la sortie scolaire, il semble que la demande ait été bien respectée par les parents. Je me souviens des piques-niques quand j’étais enfant, on remplissait des sacs-poubelles de déchets… Et bien sûr, rien n’était recyclé.

La sortie scolaire était au centre de découverte du son à Cavan

Enclos en bois de pays

Je vous ai parlé précédemment de nos poules qui s’amusaient à sortir de leur enclos. Maintenant, ça ne risque plus d’arriver. Mon mari a fabriqué un enclos avec du bois de pays, qu’il a coupé et fendu lui-même.

Enclos en bois de pays zéro déchet

Autopsie de poubelle (Taz)

J’ai voulu autopsier ma poubelle, puisque ça faisait très longtemps que je ne l’avais pas fait. Mais horreur ! Je n’ai pas pu aller jusqu’au bout. Je ne sais pas ce qui a atterri au fond de ma poubelle, mais il y avait du jus, des moucherons et une odeur infecte. 

Autopsie de poubelle zéro déchet

J’avais commencé à vider la poubelle dans un bac en plastique. J’ai trouvé des masques que je pensais récupérer pour les envoyer dans la boîte de recyclage des masques, mais ils étaient bien trop souillés, alors j’ai préféré ne pas les récupérer, ce sera pour la prochaine fois. 

Il y avait beaucoup de poussière et de déchets d’aspirateur. 

Suite à cette autopsie, j’ai viré ma poubelle. Il faut savoir que pendant plusieurs années, nous avons vécu sans cette poubelle. Nous l’avons remis, lorsque Adam est arrivé et que nous avons arrêté d’utiliser des couches lavables. J’avais remis la poubelle pour y mettre les couches jetables. Sauf que je dois sans cesse retrier notre poubelle, puisqu’on me met constamment des choses qui se recyclent. Alors que ne pas avoir de poubelle permet de ne pas être tenté par la facilité de jeter tout et n’importe quoi au lieu de trier. 

Les lecteurs de cet article ont également lu :  [défi] Mon journal zéro déchet : semaine 2

J’ai donc remplacé ma poubelle par un petit pot à confiture. Taz devient “Tazounet”. Suite à cette nouvelle “micro-poubelle”, j’ai commencé à trier les balayures que je ramasse. Et j’ai trouvé des fils synthétiques. Auparavant, je pensais que ces fils venaient des cheveux des poupées. Sauf que là, ce n’est pas possible. En fait, il s’agit probablement des fils de nos vêtements. Je pense donc supprimer progressivement mes vêtements qui contiennent des fibres synthétiques. En fait, ça vaut aussi pour tout le linge de la maison. 

Bilan de la semaine 

Quelles sont les missions que j’ai réalisées pendant ma semaine, suite aux objectifs que je me suis fixés ?   

  • Me renseigner auprès de l’école pour savoir s’ils récupèrent les crayons usagés : FAIT
  • Me renseigner sur l’épilation définitive : PAS ENCORE FAIT
  • Envoyer mon courrier à l’Unicef : PAS ENCORE FAIT
  • Mettre en place ma poubelle papier : FAIT
  • Mettre en place des routines : FAIT
  • Autopsier ma poubelle : FAIT À MOITIÉ
  • Mettre en place des routines pour les enfants : PAS ENCORE FAIT
  • Mettre en place mes routines du week-end : FAIT
  • Faire le tri dans mes mails : PAS ENCORE FAIT
  • Continuer mon potager : FAIT 

Pour la semaine à venir, voici les objectifs que je vais planifier dans mon agenda : 

  • Me renseigner sur l’épilation définitive
  • Envoyer mon courrier à l’Unicef 
  • Mettre en place des routines pour les enfants
  • Faire le tri dans mes mails
  • Autopsier ma poubelle jaune

Pour lire l’ensemble des défis, c’est ici !

Et vous ? Comment s’est passée votre semaine ? 


Si l'article vous plaît, soyez libre de le partager :)

Laura Bégot

Je suis Laura Bégot, je vis en Bretagne et plus précisément dans le Finistère. J’ai 35 ans, mon conjoint aussi, mes enfants ont 13 ans, 6 ans et 2 ans. En 2015, j’ai pris la décision de supprimer les déchets de la famille. Je ne suis pas particulièrement écolo, mais j’ai toujours été sensible au sort de notre planète et de nos descendants. Cependant, je pestais après tous ces gouvernements qui n’en n’ont rien à faire, qui restent les bras croisés à attendre que l’on continue un peu plus à s’auto-détruire. Le monde entier est concerné mais rien n’est fait. J’ai compris récemment que s’il l’on veut que le monde change, il faut commencer par être le changement que l’on veut voir. J’ai compris que l’on peut agir. N’ayons pas peur de sortir du cadre. Au contraire, sortons du cadre et construisons une nouvelle façon de vivre.

2 réflexions sur “[défi] Mon journal zéro déchet : semaine 15

  • 8 juin 2021 à 18 h 24 min
    Permalien

    Bonjour Laura, j’adore lire ton journal hebdo. Cela me donne des idées et j’apprends des choses.
    Cette semaine j’ai installé mon composteur et mon 1er bilan, c’est que je n’ai pas grand chose à composter.
    Bonne semaine et merci pour ton partage

    Répondre
    • 17 juin 2021 à 9 h 21 min
      Permalien

      Merci pour ton commentaire ! Le compostage est une étape vraiment importante dans la démarche zéro déchet. Personnellement, ça m’a permis de réduire énormément la taille de ma poubelle. Bonne semaine à toi !

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :