Comment adoucir l’eau de manière écologique ?

Nous utilisons quotidiennement l’eau de notre réseau domestique pour boire, se laver, nettoyer le linge, la vaisselle, etc. Bien que le calcaire soit bon pour la santé en général, il l’est beaucoup moins pour notre peau, nos appareils ménagers, nos tuyauteries, en plus de donner mauvais goût à l’eau…  

En effet, le calcaire réduit considérablement la durée de vie des différents appareils ménagers. En plus de cela, il a comme conséquence directe une augmentation de notre consommation de shampoing, savon, crème hydratante. Heureusement, il existe une solution écologique pour adoucir l’eau.

Les avantages d’un adoucisseur d’eau intégré

Il existe des adoucisseurs d’eau que l’on installe directement chez soi et qui permettent d’adoucir l’eau que l’on utilise à partir du réseau. Ainsi, l’eau du domicile est directement garantie sans calcaire. 

Contrairement à d’autres systèmes anti-calcaires, lorsque vous utilisez un adoucisseur d’eau au CO2 recyclé, vous pouvez constater qu’il présente de nombreux avantages. 

Un tel système permet de ne plus avoir à se soucier du calcaire présent dans l’eau. Pas besoin d’effectuer un nettoyage particulier pour les tuyauteries et les différents appareils ménagers. 

Ce qui, par la même occasion, permet de faire de nombreuses économies. Tout d’abord, les appareils ménagers n’étant plus entartrés, ils durent plus longtemps et consomment moins d’énergie. Les tuyauteries étant propres, elles permettent de consommer moins d’eau. Il y a également une réelle différence de goût, lorsqu’on boit l’eau du robinet.    

Fonctionnement d'un adoucisseur d'eau intégré au CO2

Comment fonctionne un adoucisseur d’eau intégré ?

Un adoucisseur d’eau intégré au CO2 se présente sous forme d’un kit. D’un côté, vous avez un boîtier et de l’autre un pack comportant une bouteille de CO2 de 10 kg. Il ne nécessite que peu d’espace pour être installé. Il n’est pas forcément nécessaire de faire appel à un professionnel pour son installation. 

L’adoucisseur d’eau injecte du CO2 directement dans le circuit. Le calcaire est alors dissous et transformé en bicarbonate de calcium. Le bicarbonate de calcium est d’ailleurs très bon pour la santé et peut être consommé sans problème. 

Les bouteilles de CO2 nécessitent d’être changées en moyenne 1 fois par an. Ces bouteilles sont rechargeables et donc consignées. C’est une solution parfaitement zéro déchet

Traitement au CO2 VS traitement au sel

Dans les années 80, on utilisait du sel pour combattre le calcaire présent dans l’eau. Cette solution présente de nombreux inconvénients et nécessite des précautions particulières. En effet, le sel peut générer une corrosion prématurée des métaux et avoir des effets néfastes sur la santé. De plus, des maintenances spécifiques et régulières doivent être mises en place pour éviter notamment la propagation des bactéries. Ce qui rend ce système bien plus contraignant.

Le traitement au CO2 est quand à lui, bien plus économique et respectueux de l’environnement. De plus, contrairement au traitement au sel, il permet de conserver le calcium et le magnésium présents dans l’eau. Il est donc bien meilleur pour la santé et bien moins contraignant, car, en plus, il ne nécessite que très peu d’entretien. 

En conclusion…

L’adoucisseur d’eau au CO2 a un coût au départ, mais permet de faire rapidement un bon retour sur investissement tout en étant un système écologique. En particulier dans certaines régions qui sont particulièrement touchées par ce problème d’eau calcaire.  

Adoucissir l'eau au Co2

Laura Bégot

Je suis Laura Bégot, je vis en Bretagne et plus précisément dans le Finistère. J’ai 35 ans, mon conjoint aussi, mes enfants ont 13 ans, 6 ans et 2 ans. En 2015, j’ai pris la décision de supprimer les déchets de la famille. Je ne suis pas particulièrement écolo, mais j’ai toujours été sensible au sort de notre planète et de nos descendants. Cependant, je pestais après tous ces gouvernements qui n’en n’ont rien à faire, qui restent les bras croisés à attendre que l’on continue un peu plus à s’auto-détruire. Le monde entier est concerné mais rien n’est fait. J’ai compris récemment que s’il l’on veut que le monde change, il faut commencer par être le changement que l’on veut voir. J’ai compris que l’on peut agir. N’ayons pas peur de sortir du cadre. Au contraire, sortons du cadre et construisons une nouvelle façon de vivre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :