Couches lavables : le test

Couches lavables

Après avoir vu le reportage sur le zéro déchet avec Béa Johnson, il y a une dizaine de mois, j’ai compris que réduire ses déchets était possible. A ce moment là, je voulais juste réduire un peu mes déchets, je n’imaginais pas qu’un petit pas en emmènerait un autre, puis un autre et ainsi de suite. Je suis alors tombée par hasard sur une vente de couches lavables.

Lorsqu’on a un bébé à la maison, les couches représentent une partie très importante de nos déchets. Elles s’entassent très vite, sentent mauvais et nous obligent à vider la poubelle tous les jours. Je me suis donc renseignée sur l’intérêt que pouvait représenter pour moi, l’achat de couches lavables.

Voici les questions que je me suis posée pour me décider :

  • Y’a t-il un intérêt économique ? J’ai calculé le coût d’achat. J’ai estimé le coût de l’eau et de l’électricité pour le rinçage et le lavage. J’ai comparé avec le prix des couches jetables. Et j’en suis arrivée à la conclusion qu’il me faudrait un an pour rentabiliser mes couches. Ma fille ne venant pas de naître, pour qu’il y ait un intérêt économique il fallait que je m’y mette rapidement.
  • Est-ce contraignant ? Il faut prévoir un peu de temps dans sa journée pour rincer les couches, les laver et les ranger.
  • Y’a t-il un intérêt écologique ? Là, peu de doutes… Oui !

J’ai finalement pris la décision d’essayer…

Le choix des couches lavables

J’ai d’abord testé les couches lavables TE2 (tout en 2). Les couches TE2 sont composées d’un ou deux inserts à clipper dans la couche en tissu. Seuls les inserts sont absorbants. A chaque change on remplace les inserts mais on garde la même couche. Je n’en avais acheté que 2, fort heureusement ! Ca a été une catastrophe, ça fuyait systématiquement.

Une copine m’a alors prêté les siennes, système classique. Eureka ! Le système classique est composé d’une couche absorbante en coton, bambou ou chanvre. A l’intérieur on peut rajouter des inserts pour augmenter l’absorption. On rajoute ensuite une surcouche imperméable. J’ai commencé à utiliser des couches en coton, puis je suis passée aux couches en chanvre qui sont plus absorbantes. Les couches en bambou sont aussi très absorbantes mais bien plus longues à sécher.

Le prix des couches lavables

Les couches lavables ont un coût qui peut être assez élevé. Pour faire baisser un peu la note, vous pouvez les acheter d’occasion. Cependant, il vaut mieux acheter des couches qui n’ont servi que pour un seul bébé, car à partir de deux, attendez-vous à avoir des couches moins efficaces.

Pour une question pratique, essayez le plus possible de n’avoir qu’une seule marque de couche.

Le prix dépendra aussi du nombre de couches. Je conseille d’en avoir 20. J’ai également quelques vieilles couches usées qui me servent en dépannage. Mais, avec une bonne organisation 20 couches suffisent.

Vous aurez également besoin d’un seau avec un couvercle pour le stockage des couches. Un seau à compost peut faire l’affaire, une poubelle également.

Si vous hésitez sur le choix des couches ou que vous voulez juste essayer avant de vous décider, certains magasins proposent la location de couches lavables.

L’entretien des couches lavables

Le stockage des couches

Une fois sales, les couches peuvent être stockées dans un seau en attendant d’être rincées. Il est possible de les stocker ainsi pendant 3 jours maximum. Mais, plus vite elles sont lavées et mieux c’est.

S’il y a du caca dans la couche, jetez-le dans les toilettes et passez la couche sous un jet d’eau pour enlever les morceaux de caca qui pourraient rester. Sinon, vous pouvez utiliser un voile jetable à mettre dans la couche et qui retiendra les selles. Vous n’aurez qu’à jeter le voile rempli de caca dans les toilettes.

Le rinçage des couches

Ensuite, il vous faudra rincer les couches. Plusieurs solutions s’offre à vous :

  • soit vous utilisez l’eau du bain. Bennez les couches dans la baignoire, laissez tremper, Essorez-les.
  • soit vous lancez un cycle de prélavage. Intéressant lorsqu’il y a beaucoup de couches à rincer et que vous voulez les laver dans la foulée.
  • soit vous lancez un cycle de rinçage. Intéressant lorsqu’il y a peu de couches et que vous ne souhaitez pas lancer un cycle de lavage tout de suite après.

Le lavage des couches

Lorsque vos couches sont rincées, vous pouvez les laver en machine avec le reste de votre linge. Cependant, préférez un cycle long, une lessive bio et n’utilisez pas d’assouplissant. La température de lavage dépendra de vos couches. En général, les couches en coton peuvent être lavées à 90°C et celles en chanvre à 60°C. Cependant, je vous conseille de les laver le plus souvent à 40°C et de temps en temps à 60 ou 90°C.

Le séchage des couches

Le séchage se fait au sèche-linge sans problème, sauf pour les surcouches qui devront être séchées à l’air.

Le décrassage des couches

De temps en temps, il est nécessaire de décrasser vos couches. Les décrasser permettra de supprimer tous les résidus de crème, de lessive…

Si votre enfant a sans cesse les fesses abîmées, faites un décrassage. De plus, si comme moi vous n’utilisez pas de voile dans la couche, la crème et les excréments vont plus facilement encrasser vos couches.

Comment décrasser vos couches ? Lorsque vos couches sont propres, lavez-les à 60 ou 90°C sans ajout de produits. Il est également possible, dans certains cas, d’ajouter des cristaux de soude ou de vinaigre blanc. Mais avant d’ajouter quoi que ce soit, renseignez-vous auprès du fabricant. Certains produits peuvent abîmer les couches.

Voilà, vous savez tout sur mon expérience de couches lavables. Il m’a fallu du temps pour trouver le système qui me convient, ça a été très laborieux au début mais avec un peu de persévérance, j’ai finalement réussi à adopter une routine qui me convient. Et avec un peu d’organisation, les choses se font facilement et simplement. J’ai commencé lorsque ma fille avait 7 mois, elle en a 17 aujourd’hui.

Pour aller plus loin :

N’hésitez pas à partager votre expérience à propos des couches lavables, en laissant un commentaire. 

3 réflexions sur “Couches lavables : le test

  1. Bonjour, je tombe sur cet article et me vient une envie de partager mon expérience avec les couches : je n’en ai aucune ! Comme j’ai pratiqué l’hygiène naturelle, mon enfant n’a pas porté de couche 😉
    Et bien là, fini toutes ces questions de déchets !!

  2. super les couches lavables ! Je ,ou plutôt avec mon mari, on les a utilisé pour notre fille qui a maintenant 8 ans et comme j’attends de nouveau un bébé on les a ressorti 😀

Laisser un commentaire